• Erika vogue sur la Dordogne !

    Ce dimanche, pas de grasse matinée pour Erika qui s’est vue invitée à un petit tour en bateau sur la Dordogne !

    C’est lors d’une matinée ensoleillée que Les Gabarres de Bergerac nous ont invité à balader notre gamme de Gins Français et notre Vodka sur la Dordogne. Merci à eux pour ce très beau moment de convivialité et cette magnifique balade qui s’est évidemment terminée autour d’un petit gin tonic 100% made in France !

    Si vous êtes de passage à Bergerac, n’hésitez pas à faire un petit tour en gabarre, Diego Laréquie et son équipe vous attendent avec impatience ! Vous pouvez retrouvez “Les Gabarres de Bergerac” sur Facebook et pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site internet :

  • Le Old Tom, ce chat noir !

    Le 18 ème siècle est un véritable paradoxe pour les amateurs de gin et de spiritueux. L’ Angleterre connait alors une ère de prohibition ou la vente et la consommation d’alcool sont interdites…ce qui n’empêchera pas le Gin de connaitre son âge d’or.

    La production cesse donc officiellement et bien évidemment des gins de contrebande apparaissent un peu partout qui sont souvent imbuvables. Les contrebandiers, jamais à courts d’idées décident alors d’y ajouter du sucre ou de le faire macérer dans différentes botaniques pour masquer les défauts du breuvage.

    Croiser un chat noir porte bonheur.

    Il n’était pas évident à cette époque de se procurer le tant convoité breuvage. Les clients en quête de libations devaient alors fréquenter des établissements douteux et relativement mal fréquentés. Pour indiquer aux chalands que leurs établissements vendaient discrètement du gin, les contrebandiers accrochaient un chat noir baptisé Old Tom dans leurs établissements. On glissait une pièce entre les pattes du chat et un tuyau sortait du mur pour remplir le verre…un genre de Drive.

    On vous invite à croiser un chat noir en cliquant ici, vous verrez, celui là porte chance:

  • Qu’est ce que le GIN NAVY STRENGHT ?

    Certes, c’est du à prononcer, mais le gin francais ERIKA NAVY STRENGHT est un gin puissant et aromatique qui ne laisse personne indifférent.

    Un peu d’histoire…

    Dès le milieu du XVII ème siècle, la puissante flotte britannique approvisionne ses officiers en Gin tandis que ses matelots, eux, se contentent de Rhum.

    Le gin et le rhum étaient alors stockés ensemble dans des tonneaux de bois avec la poudre à canon sous le pont du bateau. Il était alors nécessaire que le Gin soit à 57% (alcool) afin qu’en cas de fuite d’un tonneau et de mélange avec la poudre, cette dernière puissent s’enflammée …Si nous avons moins besoin de poudre aujourd’hui Le Navy Strenght à tout de même traversé les âges pour notre plus grand plaisir…C’ est encore de nos jours la garantie pour tous les pirates, forbans, corsaires et gentilshommes qui écument les débits de boissons en quête de sensations fortes et authentiques de boire un alcool d’aventurier aux relents bellicistes.

    20% de remise sur le Navy Strengh jusqu’au 17 juin !

  • Erika se dé-confine !

    Erika à fait comme tout le monde et à du se confiner pendant quelques mois. Enfermés dans son nouveau repère bergeracois avec ses abeilles et son miel, le gin français à pris le temps de préparer l’avenir.

    « Le fait de tout regrouper (le miel noir qui parfume le gin s’est installé dans les même locaux qu’Erika) nous a permis de nous structurer différemment et de manière plus efficace. Nous avons aussi pu entamer de nombreux travaux dans nos nouveaux locaux, nous espérons avoir terminé les travaux en septembre » – Paul Thirion

    La fermeture des bars, restaurant et caviste a évidemment causé une perte de chiffre d’affaire et nous espérons très vite revoir des gin tonic made in France sur les tables des terrasses de bar ensoleillée. Erika à mis ce temps à profit pour être productif et réactif des la reprise…il ya d’ailleurs une très jolie promotion en cours sur le site à l’occasion de la fête des mères et de la fête des pères…

Vous devez avoir 18 ans pour visiter ce site.

Vérifiez votre age